CANAL12 - L'univers des artistes Underground

Partager avec vos Amis

Pour la petite histoire

Il faut remonter aux années 70 pour bien comprendre l'évolution qui a amené à faire germer Canal12. J'avais 11 ans. L'un de mes meilleurs copains, Lionel, n'était autre que le fils de Raymond ROUMEGOUS, un grand artiste de STRASBOURG, qui tournait souvent pour la télévision. Mon pote s'arrangeait toujours pour avoir des places pour aller au spectacle. "Les frères SMALL", Raymond DEVOS, Alex Métayer, me reviennent en souvenir. J'ai même eu le privilège de faire partie du premier jury du "Festival du film de l'enfance" au Maillon (Primés : "Le roi des singes" et "Casse noisette pour Cendrillon"). Puis arrive l'année 79, où Raymond eut l'idée de concrétiser son rêve : avoir un chapiteau. J'ai été là lors du premier montage (le câble du mat avait lâcher et celui ci est tombé à coté de moi. Pour rire, j'avais décidé de sortir ma pipe pour en fumer une, elle était en poussière). J'ai vu les premiers pas d'un certain Roger SIFFER ou du groupe "Em REMES SINI BAND". Le premier "Giboulet de la marionnette", du théatre, des concerts. De 1982 à 83, diplôme en main, je devins le comptable du chapiteau, mais aussi monteur de chapiteau, prof de monocycle. Je me rappelle de la pièce "Humanus", de "Juanito court toujours", du clown "SMALL" et des tournées où il fallait monter et démonter le chapiteau quotidiennement en plus de faire le spectacle. Existe-t-il des images de cette période ? FR3 en a peut être dans ses archives, si elles n'ont pas disparu. Ca n'était ni l'ère du camescope, ni l'ère du téléphone, tout juste du Super 8. Les souvenirs sont justes gravés dans ma mémoire. Fin des années 80 arrive Sony le libérateur avec le fameux camescope Sony200. Je venais à peine d'avoir le carton dans les mains que l'on m'appellait déjà pour filmer un concert le soir même, j'y ai capté "Jaqui et les trons" et l'excellente "Jocelyne Bernette SMITH", puis arrivent les rencontres dans l'univers du rock, "CRIMSON DYNAMO", les "PENETRATOR", Wattie DELAI et "OBNOXIOUS". Les années 90 avaient amorcé un virage, un travail plus professionnel avec des pubs (Autocass, Taffani) ou la captation de spectacle de Peral-Muller. Pendant ce temps là, une partie de mes potes bossaient à la "CHOUCROUTERIE" où je découvre un autre univers artistique, Cookie, Tchavollo, gogo et Michel s'était rajouté à notre petite fatrie et nous avons passé de bonnes soirée entre potes. Pendant ce temps là, sur la "12", il y avait de l'infographie et je lorgnais sur ce canal pour en faire une télévision. Jean Claude BROCKER et moi voulions nous appeller "COM2000", mais le nom était déposé à l'INPI. Nous sommes rentrés penaud. Tout notre projet portait ce nom. J'allume la TV et je vois chiffre "12" s'allumer. "Pourquoi pas "Canal12" ?" ai je demandé. Je me suis fait traité de fou parce que tous les termes avec "canal" avait dû être déposé. Le lendemain nous sommes retournés à l'INPI. Jean Claude n'avait pas tout a fait tort. Tout était déposé... sauf mon "Canal12", réservé par le destin uniquement pour moi.

Le dépôt n'a pas été fait sans mal, Canal+ avait montré les crocs, mais l'avantage avec la justice, c'est que la loi, c'est la loi. Et canal12 est né...sur papier. Il a fallu attendre le début des années 2000, avec le tournage de "URBAN TROUBLE" de Loïc FREY et Philémon WALTER, qui m'ont confié le rôle du tueur à gage allemand fou. Lors de son passage sur "Canal Info Strasbourg", le film a eu un énorme succès. Je m'étais rasé cette affreuse moustage, mais certains m'ont reconnu et m'ont félicité. Mon rêve avait toujours été d'être réalisateur et donc je décide de tourner le 1er épisode, qui marquera le début d'une grande aventure, de la série "Portes sur l'étrange". Sa diffusion sur Canal Info fait grand bruit. A la rentrée scolaire, les enfants donnent des autographes, on nous demande la suite. Personne n'était chaud pour faire une suite parce que tourner entre adultes et enfants, c'est chaud pour tous les deux camps. Mais la demande était telle que l'on a tous accepté de continuer avec le sourire. Le 2 a été tourné et le 3, la suite, en vue de faire un film de l'ensemble. Canal Info nous refuse la diffusion parce que le "2" fait 45mns et qu'il faut réduire à 25. Déjà que le 2 et le 3 était une continuité très condensée, je ne voyais pas comment me plier à leur requête. Le film a été monté, certains ont pu voir la suite en DVD. Nous avions, à l'époque, utilisé "canal12.fr" pour le site "PORTES SUR L'ETRANGE" qui donnait l'évolution des tournages de la série, sous forme de journal et où l'on pouvait télécharger les épisodes. Puis, le magazine international "Caméra Vidéo et multimédia" nous a fait deux très beaux articles sur la série. Le relationnel passait tellement bien avec eux que j'ai eu droit à 5 articles dans ce mag. Ce petit succès d'estime m'a entrainé vers le concept de Canal12, me disant qu'il ne fallait pas laisser la porte de ce succès se fermer, mais plutôt d'en faire bénéficier d'autres artistes à présent que mon nom était moins inconnu à cette époque. L'idée première de Canal12 avait été d'être commercial en reliant les PME avec les artistes d'une manière intelligente, les commerçants et les artistes ont adoré, mais cette idée n'a pas plu à tout le monde. Depuis, quand un polticien me demande de regarder la Lune, je vérifie mes poches. Afin d'avoir le dernier mot dans cette affaire, je supprime tout le coté commercial et Canal12.fr (télévision) né le 8 avril 2008 et sera le début d'une énorme aventure qui marquera l'âge d'or de l'univers underground (2008-2012), fait de superbes rencontres, d'artistes talentueux dans tous les domaines. Sans eux, Canal12 n'aurait pas été ce qu'il est devenu. Au départ, l'idée était de faire dans les trucs populaires, faire dans les artistes talentueux tenait du rêve et pourtant, après le tournage du Carnaval de Strasbourg en 2008, tout est allé très vite et, grâce à notre intérêt pour le rock progressif, le site est devenu mondial.

Alors, c'est quoi Canal12 ?

C'est une télé expérimentale, libre, non politique, ni religieuse, les croyances sont à chacun mais sèment beaucoup trop de troubles lorsque l'on est mondial. Avoir un site mondial demande des responsabilités de part le respect pour chaque éthnie. Il ne faut blesser personne. Mais ceci n'empêche pas une grande liberté comme vous allez pouvoir le découvrir à travers ce nouveau site qui, je l'espère va vous plaire. La télévision ne doit pas s'inviter à la table de ses spectateurs, mais plutôt une invitation aux spectateurs de venir à notre table, à boire un verre avec nos artistes, à les découvrir, à les aimer. Vous ne trouverez pas ici, de la télé standard à grand renfort de bling bling. C'est donc donc un salon feutré où vos yeux ne seront pas abimé par l'écran que je vous invite à venir vous détendre. Pour son 13ème anniversaire, Canal12 a décidé de jouer les Phoenix majestueux : De part les couleurs environnante de ce nouveau site, les affiches et photos ressortent mieux et mettent donc plus en valeur les pages sur nos artistes. Ils vont être heureux les canaldouziens. Toutes les vidéos sont en streaming et au télécharment gratuit. En 1080p 16/9. Et prennent du coup...un coup de jeune. Le rêve de canal12 il y a 13 ans, avec son tracker torrent, voit à présent le jour comme il aurait dû être si la technologie le permettait. On va pouvoir, enfin, faire de la télé, même si elle est expérimentale. Canal12, c'est la TV que j'aimerais bien voir sur les ondes.

J'ai oublié de me présenter, je suis Claude HEIDET, réalisateur de "Portes sur l'étrange" et Président de Canal12. Je suis anar et libertaire de par l'esprit et Seigneur et Maitre de mon royaume. Ici, vous ne serez pas comme un mouton , n'ayant à choisir que la version gouvernementale ou la version complotiste qui vous mène à l'abatoire (C'est l'impression que j'ai personnellement avec tous le médias confondus. Un lavage de cerveau). Je suis né en 64 et j'ai gardé toutes les valeurs que l'on m'a enseigné et le respect et c'est sur ceux ci que je me base. Je suis un citoyen de la planète Terre, Terre que j'aimerais bien laisser viable pour les générations futures et je pense que ce sont nos actions à chacun qui va en décider. Je donne ici, humblement ma contribution et je suis pleinement conscient que le Président de Canal12 se doit d'avoir une éthique irréprochable et je vous promets de faire de mon mieux.
Bienvenus dans mon royaume, qui je l'espère, vous enchantera. C'est pas du Disney, souvent du brut de décoffrage, mais c'est la vrai vie, pas du décor en carton pâte, plus proche de vous, plus proche de nous.

Claude HEIDET
Président de Canal12.fr